Suivez-nous sur

Les 49 communes

logo unesco
Les mesures pour soutenir l'économie
 
Les mesures pour soutenir l'économie

Parlons peu, parlons bois

Saumur Val de Loire, un territoire forestier

Saviez-vous que plus de 33 400 hectares de bois et de forêts recouvrent la surface de l’Agglomération Saumur Val de Loire, soit près de 27 % de notre territoire ? Plus d’un quart de la Communauté d’Agglomération est donc un territoire forestier qui s’étend au nord (La Lande-Chasles, Vernantes, Courléon, Mouliherne, La Breille-les-Pins, Brain-sur-Allonnes) comme au sud de l’Agglomération (Fontevraud-l'Abbaye, Gennes-Val-de-Loire,...).

Les enjeux ?

  • La gestion durable des peuplements forestiers : préservation de la biodiversité, lutte contre le changement climatique, nature et diversité des essences…
  • Économiques pour développer des filières locales de transformation et de valorisation du bois local et contribuer à la création d’emplois localement : utilisation de matériaux bio-sourcés pour les constructions, bois-énergie…
  • Sur la conciliation des usages de la forêt : tourisme, activités de loisirs, chasse, exploitation forestière…

Le projet

Avec de tels enjeux à la fois économiques, sociaux et environnementaux, l'Agglomération a décidé de sortir du bois et d'axer clairement sa politique autour de deux objectifs :

  • Objectif 1 : soutenir les porteurs de projets innovants en sylviculture et ses débouchés

20210414 filiere bois 2Plus concrètement, cet objectif se traduit par le soutien de projets :
- Un projet de valorisation des connexes en combustibles porté par la scierie Galli (Allonnes), la scierie Laurent (Mouliherne), la Forestière Laurent Musson (Longué-Jumelles) et la société Anjou Bois Energie (Cizay-la-Madeleine).
- Le projet d’aménagement du site touristique de la Chevalerie de Sacé (dans la forêt de Courcy, à Brain-sur-Allonnes), dont le bardage et les terrasses des infrastructures seront réalisées à partir de bois de châtaigniers issus de la forêt de Courcy, extraits grâce à du débardage à cheval, transformés localement et séchés en plein air avant d’être posés.

  • Objectif 2 : Mettre en œuvre une Charte Forestière de Territoire (CFT)

Cet outil est issu de la Loi d’orientation forestière (LOF) de 2001.
Il permet de valoriser la ressource forestière à travers toutes ses dimensions économiques, sociales et environnementales. À partir d’un diagnostic partagé par les acteurs, des objectifs stratégiques et des actions opérationnelles sont définis pour le territoire (ex : développer des filières locales, introduire des critères d’utilisation de matériaux bio-sourcés locaux pour les constructions portées par la collectivité, fédérer et structurer les petits propriétaires forestiers pour une meilleure gestion forestière…). Ce projet est finançable à 100 % par des fonds européens du FEADER et de la région Pays de la Loire. Pour une mise en œuvre concrète de cette charte, l’Agglomération a constitué un groupe de travail composé des principaux représentants de la filière bois sur le territoire. Un chargé de mission dédié sera recruté prochainement pour mener à bien ce projet.